0 visiteurs en ce moment

filmer avec un appareil photo

Faire son cinéma

Faire un film avec son appareil photo

Retour à "Filmer avec un appareil photo"

Acquérir un appareil photo aujourd’hui donne la possibilité de filmer. De faire des vidéos de qualité surtout avec les nouveaux Reflex qui s’ouvrent à la 4K. Après avoir connu comme support de film, le super 8, les casettes sur des caméras plus récentes, c’est maintenant carte mémoire qui s’impose. Là encore comme pour la photo le support permet de transférer le film brut sur son ordinateur sans être développé par un professionnel.

De nombreux logiciels gratuits ou payants permettent de mettre en forme nos films. De faire des montages en incorporant des sons, de la musique ou des commentaires. D’apporter de la correction à l’image et au son. En fait de se faire son cinéma.

L’équipement nécessaire

Maintenant des sites offrent la possibilité de déposer vos vidéos sur le net comme YouTube le plus connu. Incontournable choix si l’on veut inclure notre vidéo sur un site. La vidéo particulièrement lourde par rapport à la photo peut devenir un frein au fonctionnement du site.

Cela crée des vocations de scénariste et c’est là que les choses se compliquent. Pour faire un film, un matériel professionnel souvent coûteux, semble nécessaire mais inaccessible. Les professionnels de la branche ont bien compris qu’ils se devaient de démocratiser pour ne pas dire « amateuriser » ledit matériel professionnel. Ainsi à la place de systèmes lourds de travelling ils proposent de nombreux accessoires de remplacement.

Les stabilisateurs

Des stabilisateurs pour certains, professionnels, permettent de suivre une scène, le déplacement d’une personne sans provoquer des sautillements désagréables de l’image dut au mouvement du corps en marche du cinéaste.
Bien sûr, une autre solution serait de positionner des caméras fixes tous les 10 mètres. Ce qui est une solution si l’on en a les moyens, pour filmer un spectacle en salle et faire un montage dynamique de points de vue différents. Mais est inconcevable pour un suivi.

Pour un Reflex ou un appareil lourd, le stabilisateur motorisé, semble donner de bons résultats. Mais coûte entre 400 et 1000 € en restant dans une fourchette raisonnable. Souvent sur pied, mais toujours portable lorsqu‘on assure le suivi d’une scène ou d’une visite, il devient rapidement pesant voir fatiguant.

mon expérimentation de stabilisateurs

Personnellement, J’ai testé des solutions moins onéreuses, mais non motorisées. La première, un soi-disant stabilisateur pour Reflex a supporté facilement mon Lumix, par contre je n’ai jamais pu arriver à équilibrer mon Reflex correctement même en visionnant avec attention des vidéos explicatives.

monopode & stabilisateur
support Reflex

Deux autres solutions m’ont donné satisfaction. L’une, pour environ 100 € avec un pied dit monopode supportant le Reflex et permettant de filmer un paysage circulairement, de se déplacer facilement de scène en scène, mais en se révélant plus problématique pour filmer en mouvement.

Un autre permet de fixer le Reflex sur son support, le support reposant sur l’épaule, un suivi est possible en stabilisant les mouvements de la marche, mais se révèle rapidement fatigant et demande de la pratique pour bien cadrer l’image. Ce qui devrait peut-être être résolu avec ma dernière acquisition.
Celle-ci, je l’ai découverte récemment. C’est un œilleton adaptable sur mon Reflex. L’équipement n’est pas onéreux, mais permet non seulement de se filmer en marchant sans provoquer de mouvements désordonnés puisque l’œilleton repose sur le visage maintenu à deux mains. Ce qui stabilise l’appareil. L’écran du reflex subit un grossissement de 5 fois ce qui facilite le cheminement. Prendre une photo reste possible également puisque cet ensemble s’ouvre pour donner accès à l’écran et aux réglages des paramètres photo.

oeilleton

Preuilly sur Claise et son Histoire