0 visiteurs en ce moment

Techniques de la photo

J’ai choisi le mode manuel


retour rubrique

Se former au mode manuel en photo à l’aide de vidéos

Les vidéos de YouTube entre autres donnent la possibilité de se former gratuitement grâce à des Youtubeurs passionnés et souvent compétents. Ce sont rarement des Youtubeurs hurlants et gesticulants. Ces vidéos sont construites et rigoureuses, assez courtes et forcément redondantes. Elles sont néanmoins enrichissantes et complémentaires.
J’ai profité de ces micro formations pour affiner ma connaissance du mode manuel en photo. Elles ne sont pas toutes de la même qualité, mais toutes apportent leur vision particulière. Ce qui permet d’avoir un panel assez complet du sujet.

Valériane blanche une rose de notre jardin une rose de notre jardin Cheyenne notre chienne Cheyenne notre chienne

Le changement, c’est maintenant !

Je ne renie pas mes premiers articles où je me refusais d’utiliser le mode manuel. À l’époque, retraité, je découvrais la photo en tant que hobby. Avec l’expérience, j’ai découvert d’autres pratiques. De ce fait, la photographie est devenue pour moi une passion dévorante, où je trouve chaque jour de nouvelles satisfactions. De nouvelles techniques me permettent de progresser et de prendre toujours plus de plaisir à prendre des photos en promenant ma chienne.

Des Youtubeurs conciliants

Ce que j’ai pu remarquer et apprécier, c’est la prudence avec laquelle ces photographes tentent, plus ou moins de moduler leurs propos. Cela pour éviter de choquer avec des avis trop tranchés. C’est, me semble-t-il, une évolution par rapport aux débats houleux, que j’ai pu lire sur des forums il y a quelques années sur la photographie. Aujourd’hui, ce sont les logiciels de postproduction qui provoquent plus de débats.
Pour ce qui concerne le mode manuel, les photographes qui s’affirment favorables au mode manuel se gardent bien de condamner les autres modes. Sauf le mode automatique. Ils insistent sur le fait que choisir ce mode n’est pas un garant de professionnalisme. C’est un choix fait en fonction du type de photographie que vous faites. Le Youtubeur Pierre Lambert, un brin provocateur, titre sa vidéo « Oubliez le mode manuel » alors qu’il explique utiliser 15 % de son activité au mode manuel comme au mode Tv. Mais le reste de son temps, il utilise le mode Av, car il fait essentiellement des photos d’action et de reportages de rues.

Les Youtubeurs à l’honneur

Pour n’oublier personne, je vous donne le nom des vidéos des Youtubeurs, que j’ai visionnées.
Trois vidéos reprenant à leur façon, les réglages que je vais évoquer dans le paragraphe suivant.
Thibaud, « le mode manuel en 4 minutes » et « Bien EXPOSER ses photos en MODE MANUEL » par un autre Youtubeur, une troisième vidéo plus fouillée « les essentiels photos » Réussissez vos photos en mode manuel. Ce dernier n’hésitant pas à varier, le paramètre d’ouverture, autant que celui d’exposition.
Plus fouillée, également, celle de « Déclics Numériques » Tuto photo le mode manuel, technique et pédagogique. C’est probablement celle qu’il faut regarder pour être convaincu.
brut2capteur.fr nous explique l’importance du posemètre qu’il nomme jauge d’exposition. C’est cette jauge qu’il va se servir pour faire comprendre l’influence de chaque paramètre. Il détaille les réglages de son appareil en mode manuel, même si l’on ne retrouve pas exactement les mêmes sur notre propre appareil. Par contre, il apporte plus de diversité dans ses exemples pour les portraits en n’hésitant pas à varier, lui aussi, le paramètre d’ouverture autant que celui d’exposition.

Quels changements attendre quand on passe au mode manuel

Le mode manuel a souvent été présenté comme un mode d’apprentissage. C’est aujourd’hui un mode à part entière, mais, qui sans doute a ses limites.
Le premier argument avancé pour opter pour le mode manuel est la plus grande créativité du photographe. Une plus grande responsabilité du photographe. Celui-ci doit se poser la question du type de photo envisagé : portrait, paysage, scène en mouvement ou sportive ou un spectacle comme un concert. S’il désire une grande profondeur de champ ou non. Il retrouve un peu, la façon de photographier des photographes de l’analogique, ils avaient leur cellule, on a le posemètre. À la différence près qu’avec le mode manuel, le temps de mise au point s’est considérablement réduit.

Pour beaucoup, la démarche est relativement simple.

Pour les portraits ou photos avec une faible profondeur de champ. L’ouverture est positionnée à 2,8, voire moins, si possible. Les ISO à 100 en extérieur, plus en intérieur. L’exposition reste le paramètre variable dans la majorité des cas. Les ISO étant le dernier recours quand le temps de pose obtenu risque de provoquer du flou de mouvement.
Pour les paysages les réglages sont semblables avec une variante pour l’ouverture qui se règle entre 7 et 11. L’exposition est le paramètre variable relayée si nécessaire par les ISO fixées à 100 de base.
Pour les photos de mouvement. L’ouverture à 2,8 ou moins. L’exposition est de base minimum 1/1000. La variable, les ISO est estimée aux environs de 3200.
Pour les photos de mouvement et les concerts, le temps de pose se situera respectivement aux environs de 1/1000 et 1/200 et les ISO aux environs de 3200 et 6400.
Enfin pour les concerts. L’ouverture à 2,8 ou moins. L’exposition est de base environ 1/200. La variable est les ISO estimées aux environs de 6400.

Adopter le mode manuel une fois convaincu

Photos avec un téléobjectif

Pour ma part, après avoir fait des essais j’ai choisi ce mode, car mon Canon m’offre tout le confort pour les prises de vues. En effet contrairement aux autres modes, le posemètre s’affiche lorsque j’appuie légèrement sur le bouton de prise de vue. Je peux donc obtenir une bonne exposition rapidement, en variant le temps de pose à l’aide de la roulette.

J’ai opté pour la démarche évoquée ci-dessus avec des réglages standards pour l’ouverture et les Iso de prime abord, avec pour première variable le temps de pose. Ceci met à mal les détracteurs du mode manuel qui mettent en avant la difficulté de gérer tous les paramètres en même temps.

Si dans quelques cas, je suis obligé d’augmenter les ISO, pour réduire le temps de pose, j’active les ISO. Il me suffit d’appuyer sur un petit bouton, situé à proximité de la roulette. Roulette avec laquelle je peux maintenant, faire varier les iso. En appuyant de nouveau sur le petit bouton, je retrouve le temps de pose.

Je n’ai pas souvent eu la possibilité de revenir sur mon choix de départ, pour l’ouverture, utilisant souvent mon téléobjectif. Dans la majorité des cas, j’ai obtenu des photos bien exposées qui n’ont pas besoin de post-traitement pour être visionnées.
Parfois même j’ai été surpris par la qualité obtenue, pour quelques photos. Ce qui semble confirmer, la plus grande possibilité de créativité de ce mode. Le fait de porter, une plus grande attention à la prise de vue, j’ai pu mieux travailler le cadrage.

Photos avec un grand angle

En utilisant mon grand angle, et le mode manuel, pour les paysages j’ai moins bien réussi. J’ai eu à faire plus de corrections en post traitement. Au niveau de la luminosité notamment. Néanmoins, les photos de famille faites en intérieur sont nettement mieux réussies qu’avec le mode Av.

Je dois apporter quelques bémols à ce constat. Je n’ai pas toujours utilisé une ouverture conseillée de 7 à 11. En post traitement j’ai appliqué systématiquement à mes photos de paysage une correction standard, en baissant les hautes lumières à -100 et haussant les ombres à +100. Je n’ai eu qu’à ajuster légèrement les blancs et les noirs.

Les mode Av et Tv, je les oublis

Ce mode comme le Tv, nécessite de faire une photo pour régler la luminosité à partir de l’histogramme. Cela ne me posait pas de problème, mais pour obtenir un résultat à ma convenance, je pouvais parfois faire 2 ou 3 essais.
Certains formateurs conseillent même de faire une photo en automatique, pour récupérer les paramétrages et les adopter. Ce qui me semble assez grotesque. En photographiant un paysage lumineux, il m’arrivait avec mon Canon 90D d’avoir un blocage de sécurité. Blocage que je n’arrivais pas à solutionner facilement. En mode manuel, je n’ai plus ce problème.

Conclusion

En conclusion, j’y trouve plusieurs avantages : la maîtrise de la luminosité de ma photo, moins de déchets de photos, sous ou surexposées, des résultats qui ne justifient pas systématiquement le post-traitement, des résultats beaucoup plus créatifs, pour certaines photos comme les fleurs ou les portraits.
Par contre, le jour où je ferais à nouveau des photos de mouvement, photos sportives ou non, je pense que je continuerais à employer le mode Tv.
Pour les photos de nuit, je n’ai pas encore tenté d’en faire sérieusement, habitant en zone rurale. Le jour où j’en sentirai le besoin, j’essayerais, en employant le mode manuel, comme le conseille une vidéo que j’ai regardée. Eh oui encore une vidéo.

Preuilly sur Claise et son Histoire